Nous sommes le Vendredi 2 Décembre 2022

Logement étudiant : quel type d’assurance choisir ?

Assurance habitation

Avant la signature du contrat de location d’un logement (et la remise des clés), il est obligatoire de présenter un certain nombre de documents. Au nombre de ceux-ci, il figure en bonne place le contrat d’assurance. Il en existe de différents types selon le logement considéré. Quel type d’assurance faut-il souscrire pour un logement étudiant ?

L’assurance habitation

L’assurance habitation est celle qui est obligatoire pour tous les logements étudiants. Que cet hébergement soit meublé ou non, qu’il soit occupé par un ou par plusieurs étudiants, il est obligatoire d’y souscrire.

Cette offre d’assurance offre la garantie « risques locatifs ». Elle peut dans le meilleur des cas couvrir la responsabilité civile des occupants. Pour un logement étudiant non meublé, cette garantie est la seule qui soit nécessaire. Elle couvre les risques d’explosion, d’inondation, d’incendie ou de n’importe quel autre dégât des eaux.

Lorsque le logement étudiant est meublé, il est recommandé d’opter pour des garanties annexes. Alors, la couverture s’étendra aux cas de vol, de bris de glace qui viennent en complément aux garanties de base.

L’assurance multirisque habitation

L’assurance multirisque habitation classique est beaucoup plus conseillée dans le cadre de la location d’un appartement ou d’une chambre d’étudiant non meublé. L’avantage de ce type d’assurance, c’est qu’il offre une garantie de responsabilité civile. Cela couvrira tous les dommages qui pourraient être causés à autrui (visiteurs, voisins, etc.). Sans exclure les garanties de base offertes par l’assurance habitation, ce type d’assurance (multirisque) vous offre une protection quant à vos biens personnels. Il peut s’agir notamment des dégâts causés sur les biens mobiliers, sur les appareils électroménagers ou sur le matériel informatique.

Lire aussi  Quel est le délai d'indemnisation d'une assurance habitation ?

Les types d’assurance pour les cas particuliers

Plusieurs étudiants optent aujourd’hui pour la colocation. Vivre à plusieurs dans un logement étudiant peut avoir un réel avantage quant à la charge financière individuelle du loyer. Cependant, cela expose également à une obligation en ce qui concerne l’assurance du logement. La formule qui est de mise ici, c’est l’assurance habitation. Deux cas de figure se présentent.

Dans le premier cas, un seul étudiant souscrit à cette assurance et les autres colocataires lui versent un montant pour compenser sa prime d’assurance. Dans le deuxième cas de figure, tous les colocataires souscrivent à une assurance habitation. Idéalement, il est conseillé que cette démarche se fasse auprès d’un même assureur. Cela permettra une meilleure indemnisation (et des procédures plus simplifiées) en cas de sinistre.

Pour des études à l’étranger ou pour un échange universitaire, il peut aussi être utile d’assurer son logement. Lorsque le locataire est déjà sous un contrat d’assurance multirisque habitation depuis son pays d’origine, celui-ci peut le couvrir si son séjour ne dépasse pas trois mois. D’un autre côté, lorsque le logement étudiant étranger est géré par une université française, il est possible que l’assurance soit déjà incluse dans la formule de voyage.

Par ailleurs, si la location doit se faire par l’étudiant lui-même dans le pays étranger, il devra aussi s’occuper des formalités d’assurance. Ainsi, il gagnera à se tourner vers son assureur pour prendre conseil. L’extension d’un contrat actuel peut alors s’avérer utile si cela est possible.

Les étudiants qui occupent en outre un logement à titre gratuit, mis à la disposition par les parents, ne sont pas tenus de souscrire une assurance quelque qu’en soit le type.